LAGON DE LA NOUVELLE CALÉDONIE
Découvrez les lagons de la Nouvelle Calédonie

 

LE LAGON DE LA NOUVELLE CALÉDONIE 6 PRINCIPAUX SITES VIE SOUS-MARINE
PARC NATUREL DE LA MER DE CORAIL SORTIES SUR LE LAGON ZONES RÉGLEMENTÉES

MAGNIFIQUES LAGONS, UNE RICHESSE A PRÉSERVER

Le lagon de la Nouvelle Calédonie, dans l'Océan Pacifique est le plus long du monde, 24 000 km² avec une profondeur de 25 mètres. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Le lagon s'est édifié au fil des années, il y a 18 000 ans, à cause de la période de glaciation. En effet, le niveau des océans est monté de 120 mètres à cause de la fonte des glaces. C'est ainsi que les coraux se sont développés en bordure des terres formant le récif, barrière de corail que nous connaissons. Progressivement, ces coraux ont envahi le lagon. 

Comprendre le lagon et récif calédonien

Retour haut de page

 

LES 6 SITES PRINCIPAUX DU LAGON CALÉDONIEN

Six sites sont répartis sur une surface de 15 743 m² : 

  • Zone du Grand Lagon du Nord
    Le Grand Lagon du Nord, plus vaste que le Grand Lagon du Sud, s'étend sur 50 km de large et 170 km de long, avec une surface d'environ 8 400 m².
    Les sites les plus connus : le récif des Français, le récif de l'Arche d'Alliance, le récif de Cook.  
  • Zone du Grand Lagon SudBarrière de corail en Nouvelle Calédonie
    Le Grand Lagon Sud se démarque par sa très grande variété de récifs sur une surface peu étendue. On y trouve la réserve marine "Yves Merlet" qui s'étend sur 17 000 hectares. Les eaux plus froides que les autres lagons, y reçoivent des ascidies, éponges, oursins, des poissons peu répertoriés ailleurs sur la Nouvelle-Calédonie d'où sa particularité. Cette zone est un lieu de reproduction pour la baleine à bosse. Vous y trouvez également des tortues "vertes" mais aussi des requins blancs. 
  • Zone des récifs d'Entrecasteaux
    Sur une zone profonde de 500 à 600 mètres, vous y trouvez les récifs d'Entrecasteaux, avec Huon et Surprise, les atolls les plus vastes de cette étendue, les autres atolls étant Le Leizour et Fabre. Cette zone de récifs est la plus chaude avec 5 ou 6° de plus. Les atolls sont nombreux, très diversifiés.  
    Les îles d'Entrecasteaux sont des sites de conservation pour la faune aviaire tels que les Sternes, les fous masqués et fous bruns. Les tortues vertes s'y reproduisent également entre décembre et mars (ponte) et entre juillet et août pour l'accouplement.
  • Zone côtière Nord et Est
    Cette zone se distingue par ses îles dites très élevées, telles que Yandé ou Néba. Sa température est un peu plus chaude que les autres zones, puisqu'elle est un peu plus haute de 2° vis-à-vis des lagons Sud.
    Le fleuve de la Nouvelle Calédonie, le Diahot s'y déverse.
    On y trouve des requins, des mères-loches ainsi que des loches catex géantes, des serpents marins, des raies manta et des grosses carangues. La plupart des oiseaux marins habitent la zone "Koumac-Poum-Ouéga".
  • Zone côtière Ouest
    Cette zone est composée par quatre aires marines qui sont des réserves protégées : "Ouano", "Roche Percée", "Île Verte", "Poé".
    Vous y trouvez la baie de Moindou, le littoral de la Foa, la Baie des tortues, la "Roche Percée", la Baie de Bourail.
    La pêche artisanale se tourne vers les crabes de palétuvierse qui sont abondants.
    Le site le plus dense en poissons est la faille de Poé où la reproduction est riche. Y résident les Napoléons, les raies manta et les requins en particulier. Sur le littoral de la commune de Bourail, se trouve le site le plus important de pontes des tortues "grosse tête", où loge aussi la langouste de roche.
  • Zone d'Ouvéa et Beautemps-Beaupré
    A cet endroit se trouvent les îles loyautés, telles que Maré, Lifou et Tiga. 
    Un autre atoll, plus petit, au Nord, Beautemps-Beaupré, d'une taille de 120 kms, a très peu de terres émergées. On peut le considérer plutôt comme un banc océanique. Ouvéa quant à lui, de 850 km² est habité. 
    Pour + d'informations : consultez les articles des îles loyautés. 
    Retour haut de page

 

UNE VIE SOUS-MARINE EXCEPTIONNELLE

Vie sous-marine lagons de la Nouvelle Calédonie

Pour les amoureux de la plongée sous-marine, les fonds marins sont des lieux foisonnants d'activités, avec une diversité exceptionnelle en écosystèmes. 

Les espèces animales du lagon : 
Le lagon abrite de nombreux habitants marins : vous y trouvez des mammifères marins, tortues, baleines, dugongs, (une de trois espèces de lamantins, appelés également éléphants de mer), cétacés.., plus de 15 000 espèces animales, dont 350 coraux différents, 5 500 mollusques, 4500 algues et herbes, 5 000 crustacés, vers marins, limaces de mer et environ 2 300 poissons.  

Les récifs coralliens existent sous plusieurs formes : récifs frangeants, récifs intermédiaires. 

Les herbiers, véritables prairies sous-marines ont un rôle écologique. Ils sont constitués de plantes sous-marines appelées phanérogames marines (12 espèces différentes). Ils se plaisent sur des fonds marins faits de sable et de vase que les tortues et certains poissons apprécient particulièrement car ce sont de véritables refuges ou lieux de nourriture. Vous y trouvez une très grande biodiversité. 
Les herbiers sont situés majoritairement dans le lagon Ouest. Retour haut de page

Ces sites sont préservés par l'Unesco au titre du patrimoine mondial.

PARC NATUREL DE LA MER DE CORAIL

Le Gouvernement de la Nouvelle Calédonie a créé le 23 avril 2014 le "Parc naturel de la mer de Corail". Il s'agit de la plus vaste aire marine protégée française. Parc naturel de la mer de corail en Nouvelle Calédonie

Les objectifs de ce parc naturel

  • Dans un premier temps, celui de protéger, de faire connaître et de transmettre les connaissances, de valoriser ces richesses que sont les ressources de ces environnements exceptionnels de la Nouvelle Calédonie.
  • Réunir toutes les meilleures conditions à une "économie bleue".
  • Participer à la protection de la planète en s'inscrivant dans la dynamique internationale de la protection des océans. 

Ce parc naturel est destiné à devenir un outil de gestion de l'environnement afin que les acteurs du milieu maritime puissent échanger et construire un projet de développement durable à la hauteur des richesses naturelles dont est doté l'espace maritime de la Nouvelle Calédonie. 

Le périmètre retenu concerne l'ensemble de l'espace maritime de la Nouvelle Calédonie, c'est-à-dire 1 291 000 km². Le choix d'une telle surface de périmètre a été choisi dans le but de prendre en considération l'ENSEMBLE des composantes physiques, biologiques, sociales, économiques en s'appropriant la diversité de l'espace maritime, de la majorité des ses environnements et des activités qui s'y opèrent. Chaque enjeu croisé doit pouvoir être identifié et ce, à différentes échelles. C'est donc l'ensemble des problématiques, la complète protection des écosystèmes, des espèces et de leurs habitats qui doivent être mis sous la compétence de la Nouvelle Calédonie. C'est le seul moyen d'assurer par ailleurs le lien avec les politiques menées par les provinces et les pays voisins.  
Le Parc naturel a donc été pensé et créé dans une véritable cohérence, avec ce but de disposer d'un outil complet de gestion et d'observation du milieu marin, un milieu marin qui ne cesse d'évoluer et de muter au fil des années. 

Retour haut de page 

 

SORTIES SUR LE LAGON : MATÉRIEL OBLIGATOIRE

Le seul moyen de pénétrer dans le lagon est de trouver "les passes". En fait les passes sont des interruptions dans le mur de corail. Il faut être prudent car même si l'eau y est profonde, ces passages restent souvent étroits et le courant variant selon la marée peut devenir dangereux.
Aussi, si vous naviguez, sachez que l'exercice est parfois difficile.  
Lors de vos sorties en bateau, n'oubliez pas les règles fondamentales : 

  BASIC CÔTIER HAUTURIER
> Équipement individuel de flottabilité par personne embarquée (ou combinaison portée)      
> Moyen de repérage lumineux   •  •  •
> Dispositif d’assèchement fixe ou mobile sauf navires auto-videurs   •  •  •
> Moyen de remonter à bord une personne tombée à l’eau   •  •  •
> Dispositif coupe-circuit en cas d’éjection du pilote si moteur(s) hors-bord à barre franche de puissance > 4,5 kW   •  •  •
> Dispositif de lutte contre l’incendie   •  •  •
> Dispositif de remorquage   •  •  •
> Ligne de mouillage ou ancre flottante sauf embarcations de capacité < 5 adultes   •  •  •
> Pavillon national  Si Francisé   Si Francisé  •
> 3 feux rouges automatiques à main     •  •
> Miroir de signalisation     •  •
> Moyen de signalisation sonore     •  •
> Dispositif repérage et assistance d’une personne tombée à l’eau sauf embarcations de capacité < 5 adultes et tous les pneumatiques    •  •
> Compas magnétique     •  •
> Règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM)     •  •
> Document de synthèse du balisage     •  •
> Carte(s) de navigation     •  •
> Harnais par personne à bord d’un voilier       •
> Harnais par navire non-voilier       •
> Radeau(x) de survie ou annexe(s) de sauvetage       •
> 3 fusées à parachute ou radio VHF/ASN       •
> 2 fumigènes flottants, ou radio VHF/AS       •
> Matériel pour faire le point, tracer et suivre une route       •
> Dispositif de réception des prévisions météorologiques marine       •
> Livre des feux tenu à jour       •
> Annuaire des marées sauf en Méditerranée       •
> Journal de bord       •
> Trousse de secours       •

 

Lagon de la Nouvelle CalédonieNOTE IMPORTANTE

√ Lorsque vous naviguez de nuit, vous devez obligatoirement disposer de deux feux latéraux de navigation, l'un : rouge à bâbord, l'autre : vert à tribord. 
√ Si votre embarcation est supérieure à 7 mètres, alors vous devez la doter d'un feu blanc à la poupe de l'embarcation. 
√ Soyez attentif aux plongeurs sous-marins : vous devez respecter une distance de 100 mètres autour d'une embarcation qui aborde le pavillon alpha indiquant la présence de plongeurs à proximité immédiate.Retour haut de page

ZONES RÉGLEMENTÉES

  • Lorsque vous approchez des plages de l'Anse Vata et la Baie des Citrons, vous devez prendre les chenaux de navigation prévus. Ils sont indiqués par des bouées coniques et cylindriques de couleur jaune. Ainsi, vous protégez les baigneurs. La vitesse maximum à respecter est de 5 noeuds

  • Il est interdit de naviguer (navigation de plaisance) au plan d'eau militaire qui jouxte la base navale de la pointe Chaleix.

  • Il est interdit de stationner dans les passes ou chenaux du plan d'eau du port autonome. La priorité des embarcations : les gros bâtiments : commerce, militaire ou de croisière, remorqueur. Interdiction de pratiquer le ski nautique, la planche à voile et la pêche. 

Retour haut de page

 

Accès aux annuaires de A NOUMÉA WEB Pour mieux organiser votre séjour, n'hésitez pas à consulter les BONS PLANS et ÉVÉNEMENTS

Nous contacter

captcha
Recharger

 

Tags : Nouvelle calédonie - Nouméa - Îles Loyautés - Ouvéa - Lifou - Maré - Tiga - Île des Pins- Île aux Canards - Îlot maître- Île Sainte-Marie- Îlôt Amédée- Îlot Signal- Îlot Larégnère - Îlot Ténia