Découvrez toutes les bonnes adresses dont vous aurez besoin pour votre séjour en Nouvelle Calédonie !
Les logements, les restaurants, les locations, les excursions... 

Bons plans en Nouvelle Calédonie

Découvrez tous les événements qui se déroulent lors de votre séjour en Nouvelle Calédonie !
Les spectacles, les animations, les foires, les concerts... 

Découvrez tous les événements qui ont lieu lors de votre séjour en Nouvelle Calédonie !

LES OISEAUX DE LA NOUVELLE CALÉDONIE


Les oiseaux protégés en Nouvelle Calédonie

 

STERNE NÉRÉIS FOU BRUN STERNE DE DOUGALL KAGOU HUPPÉ MÉLIPHAGE TOULOU PERRUCHE D'OUVÉA

 

Le Grand Lagon Sud qui fait parti du Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2008, est un site remarquable pour sa biodiversité, pour les oiseaux marins qu'il accueille. 

Ces animaux viennent de la région du pacifique pour aller nicher sur les îlots où ils y trouvent les ressources pour se nourrir ainsi qu'alimenter leur progéniture.
Le Grand Lagon Sud est donc un espace d'importance internationale pour la préservation et la conservation des oiseaux.

12 espèces en totalité y ont été recensées dont 3 espèces qui nichent uniquement en Nouvelle Calédonie et 5 autres espèces qui elles fréquentent la Corne Sud.   

Ces oiseaux sont en voie d'extinction et demandent donc une vigilance particulière. Puisqu'ils pondent sur les plages, ils se retrouvent vulnérables devant :  

  • Le piétinement des touristes.  
  • L'attaque des prédateurs intéressés par leurs oeufs
  • L'envahissement de l'homme qui les gêne, ce qui les oblige à quitter parfois leur nid.


RÉGLEMENTATION
Si vous apercevez un fanion au drapeau rouge planté à l'approche de certains îlots, alors il vous est recommandé de ne pas débarquer sur l'île et rester à distance de 40 mètres du site protégé. Ce dispositif de mâts à pavillon rouges sont en effet hissés (souvent proches des zones habituelles de mouillage) pour protéger les espèces qui éluent domicile sur les îlots de la Corne Sud le temps de la période de ponte. C'est une réglementation très stricte qu'il faut impérativement respecter sous peine d'une sanction de 90 000 F (art. 240-9 du Code de l'Environnement de la province Sud).

Interdiction de débarquer sur l'île ou sur l'îlot

Îles concernées Îlots concernés
  • Uatérembi
  • Ndo
  • Uatio
  • Uié
  • Ua
  • Totea
  • Ngé
  • Kouaré
  • Gi
  • Téré
    
  • Mboré
  • Nda
  • Petit Koko
  • Koko

Voici quelques espèces que vous pourriez croiser lors de votre séjour, espèces protégées donc à observer de loin, avec respect. 

STERNE NÉRÉIS

Sterne Néréis en Nouvelle Calédonie› Catégorie : oiseaux marins 

 

La Sterne Néreis (Sternula Nereis) appartient à la famille des Laridae. En Nouvelle Calédonie on y trouve la sous-espèce : Exsul.

Elle mesure environ 20 cms.

Elle est préservée car en voie d'extinction. Sa population ne cesse de baisser, puisqu'il subsiste seulement une centaine de couples d'oiseaux de cette espèce en Nouvelle Calédonie. 

La Sterne Néréis se reproduit essentiellement sur les petits îlots, les dunes et les plages de la Nouvelle Calédonie.

Elle se nourrit de petits poissons divers, de mollusques et de crustacés qu'elle attrape agilement en plongeant sur la surface de l'eau. Retour haut de page

 

FOU BRUN

Fou Brun en Nouvelle Calédonie› Catégorie : oiseaux marins

Le Fou Brun (Sula Leucogaster) fait parti de la famille des sulidae.

Vous le reconnaissez par le brun foncé qui recouvre sa tête et le blanc de son corps, le bec pointu. Il est a noter que la femelle est plus grande que le Fou brun mâle.

Il mesure entre 71 et 76 cms pour une envergure de 1.37 à 1.45 cm. 

Il se nourrit de petits poissons et de calmars.

C'est une espèce grégaire, ce qui signifie qu'il se déplace en groupe où il niche sur les îles très peuplées. 

Le Fou brun a cette particularité qu'il ne pond que deux oeufs au maximum par ponte. L'incubation de 45 jours est assurée autant par la femelle que par le mâle. Les jeunes oiseaux pourront prendre leur envol à partir de 3 à 4 mois.
Les couples restent très longtemps fidèles l'un à l'autre durant plusieurs années. Retour haut de page

   

STERNE DE DOUGALL

Sterne de Dougall

La Sterne de Dougall possède cette particularité de posséder un bec noir qui prend une couleur orangée lors de la période de production. 

Ils se nourrissent principalement de petits poissons, mais aussi en cas de besoin de petits crustacés, mollusques et insectes. 

Ils pondent 1 à 3 oeufs. Les petits sternes de Dougall pourront prendre leur envol au bout de 2 mois.

Cette espèce en voie de disparition niche sur l'îlot Goéland, qui est devenu un site interdit du 1er octobre au 31 mars chaque année. Il est en effet impossible de débarquer et de s'approcher durant cette période à moins de 200 mètres du bord. Les activités sportives également tels que le Kite-surf et la planche à voile ne peuvent pas être pratiquées dans cette zone protégée. 

Environ 2 000 sternes de Dougall s'installent sur les îlots de la Corne Sud pour y nicher.  Retour haut de page

 
Photo de P.Plichon - Responsable des gardes nature du Grand Lagon Sud - Direction de l'environnement Province sud

 

CAGOU OU KAGOU HUPPÉ 

Kagou Huppé en Nouvelle Calédonie› Catégorie : oiseaux terrestres

Le Cagou est une espèce endémique, emblème de la Nouvelle Calédonie et menacée d'extinction. Protégé depuis 1977, il est formellement interdit de le capturer, de la chasser ou de le détenir. Il est dénombré moins de 1000 Cagous à ce jour. Il est particulièrement vulnérable aux animaux domestiques tels que les chiens ou les chats, qui représentent une véritable menace pour le Kagou Huppé.

Cet oiseau mesure environ 55 cm de longueur.

Il évolue dans les forêts humides de la Nouvelle Calédonie. 

Il a cette particularité que son cri ressemble aux aboiements de chien, et qu'en tant qu'oiseau il ne vole quasiment plus. 

Son plumage est de couleur gris cendré clair et blanc sur tout l'ensemble du corps. Ses ailes et sa queue sont toutefois plus foncées. 
Sa tête et sa crête et la poitrine de couleur blanche.Retour haut de page

  

 

MÉLIPHAGE TOULOU

Méliphage Toulou en Nouvelle Calédonie› Catégorie : oiseaux terrestres

Le Méliphage Toul (Gymnomyza aubryana) est une espèce de passereaux. 

Le Méliphage Toulou est endémique à la Nouvelle Calédonie. 
Cet oiseau, alors qu'il avait complètement disparu (depuis des décennies), est réapparu en Nouvelle Calédonie, fait partie des espèces en "danger critique", gravement menacé d'extinction. Les rats sont ses principaux prédateurs.
Il doit rester environ 50 à 250 Méliphages. 
On le reconnaît par son aspect physique qui ressemble au corbeau.   

Il possède cette particularité, reconnaissable parmi les autres oiseaux : un oeil entouré de couleur rouge et ses pattes jaunes. 
Le Méliphage se plaît dans les forêts humides et se nourrit de quelques insectes et de nectar de fleurs. Retour haut de page

 

PERRUCHE D'OUVÉA

Perruche d'Ouvea, des îles Loyautés en Nouvelle Calédonie› Catégorie : oiseaux terrestres

La Perruche d'Ouvéa (des îles Loyautés) est endémique à l'île d'Ouvéa. Son nom scientifique est Eunymphicus Cornutus Uveaensis.
On la trouve principalement dans le nord de l'île, dans la "Grande Forêt". 
Sa population est estimée de 5 à 600 individus dont environ 200 couples reproducteurs. 

C'est une espèce considérée en danger par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (U.I.C.N), en voie d'extinction. 
Une association a été créée en 1993 pour la préservation de cet oiseau : Association pour la Sauvegarde de la Perruche d'Ouvéa. Elle est composée des autorités coutumières, des scientifiques et des habitants de l'île d'Ouvéa. 

La perruche d'Ouvéa mesure en moyenne 32 centimètres pour 100 à 150 g. 
On la reconnaît par la diversité de ses couleurs : 

  • Face inférieure du corps : verte
  • Couronne : rouge
  • Visage : couleur sombre, voire noire
  • Plumes : bleues
  • Le dessous des ailes : jaunes
  • Bec et jambes : gris

Elle se nourrit des graines de papaye, de piment, de passiflore, très agile pour décortiquer les graines.  

La période de nidification a lieu entre août et janvier. 
C'est dans les troncs d'arbres creux qu'elle pond ses oeufs, au nombre de 2, 3 ou 4 maximum. Retour haut de page

 

LES ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES DE LA NOUVELLE CALÉDONIE
TORTUES BALEINES A BOSSE DUGONS DAUPHINS RAIES MANTA OISEAUX

 

Accès aux annuaires de A NOUMÉA WEB Pour mieux organiser votre séjour, n'hésitez pas à consulter les BONS PLANS et ÉVÉNEMENTS

 

Tags : Nouvelle calédonie - Nouméa - Îles Loyautés - Ouvéa - Lifou - Maré - Tiga - Île des Pins- Île aux Canards - Îlot maître- Île Sainte-Marie- Îlôt Amédée- Îlot Signal- Îlot Larégnère - Îlot Ténia