Découvrez toutes les bonnes adresses dont vous aurez besoin pour votre séjour en Nouvelle Calédonie !
Les logements, les restaurants, les locations, les excursions... 

Bons plans en Nouvelle Calédonie

Découvrez tous les événements qui se déroulent lors de votre séjour en Nouvelle Calédonie !
Les spectacles, les animations, les foires, les concerts... 

Découvrez tous les événements qui ont lieu lors de votre séjour en Nouvelle Calédonie !

LES TORTUES EN NOUVELLE CALÉDONIE

Découvrez les tortues de la Nouvelle Calédonie

La Nouvelle Calédonie abrite 4 espèces de tortues sur 7 dans le monde.

 

TORTUE GROSSE TÊTE TORTUE VERTE TORTUE IMBRIQUÉE TORTUE CUIR ON LES PROTÈGE

 

Ce sont des animaux migrateurs qui parcourent plusieurs milliers de kilomètres entre leur lieu de nutrition et d'habitation et le lieu où elles vont se reproduire et pondre. 
Dès l'accouplement, le mâle retourne dans son aire d'habitation pendant que la femelle, 4 semaines plus tard, ira creuser des trous dans le sable pour y déposer ses oeufs (une centaine d'oeufs par nid). Il existe un intervalle de 10 à 15 jours entre les 3 à 4 phases de pontes. 
Les périodes de ponte se produisent entre septembre et mars. 

Les oeufs sont souvent la proie de prédateurs divers : crabes, oiseaux, insectes mais aussi l'homme, d'où une estimation d'un bébé tortue sur 1000 qui survit.  A leur jeune âge, elles devront échapper aux poulpes, calmars, gros poissons qui en sont friands.  

Les tortues sont des espèces protégées.
Il est donc interdit de les pêcher, de les consommer (sa chair est souvent très appréciée), ou de voler les oeufs dans les nids. Certaines races sont recherchées pour leurs carapaces comme les tortues "imbriquées" (appelées aussi "bonne écaille").

Si vous croisez une tortue lors d'une balade en mer, lors d'une baignade ou d'une plongée en Nouvelle Calédonie, voici un descriptif des 4 espèces qu'elle abrite. Cela vous permettra de vous familiariser avec ces tortues attachantes, à protéger et à respecter.

LES TORTUES GROSSE TÊTE

Tortue grosse têteAppelées également tortues Caouanne (Caretta caretta).
Famille des Chelonidae. 

Elles mesurent environ 1 mètre de longueur et pèsent en moyenne 150 kg. 
Carnivores, elles se nourrissent de mollusques, crustacés, poissons et échinodermes (étoiles de mer, oursins...). Elles utilisent leur mâchoire puissante et leur très grosse tête, pour briser leur carapace et ainsi se nourrir.

Elles sont protégées car classées parmi les espèces menacées d'extinction. En effet, 90 % ont disparu en l'espace de seulement 50 ans. 

Sa chair n'est pas comestible.

Où les trouve-t-on
Près des côtes (à l'âge adulte). 
Elles fréquentent les plages de la côte Ouest et le Sud de la grande terre pour y pondre, ainsi que la plage de le Roche Percée (à Bourail). 

Tête tortue grosse têteCarapace tortue grosse tête

A quelle période pondent-elles ?
La période se déroule entre le mois de novembre et janvier. L'incubation est d'environ 50 à 65 jours.

Comment les reconnaît-on

  • Par leur tête, très imposante. 
  • 2 paires d'écailles préfontales.
  • 5 paires d'écailles costales.
  • 2 griffes par patte.

Retour haut de page  

 

LES TORTUES VERTES

Tortue verteFamille des Chelonidae
C'est l'espèce la plus connue. Son nom provient de la couleur de sa graisse.

Elles mesurent environ 1.25 mètre de longueur sur 1 mètre de large et pèsent en moyenne 250 kg. 
Carnivores, elles se nourrissent de larves de poissons. Sa particularité est qu'à l'âge adulte elles deviennent herbivores et apprécient les herbiers. Elles se plaisent par ailleurs dans cet habitat marin.
Le mâle se différencie par une longue queue longue et large.

Elles sont protégées car classées parmi les espèces menacées d'extinction. En effet, 50 % ont disparu en l'espace de seulement 20 ans. Toutefois, elle est autorisée à être pêchée et consommée sur dérogation (la seule tortue du pacifique sud à être pêchée). 

Sa chair est comestible et est très goûteuse.Tête tortue verteCarapace tortue verte

Où les trouve-t-on ? 
Dans les eaux peu profondes, au milieu des herbiers.

A quelle période pondent-elles ?
La période se déroule entre le mois de novembre et février. L'incubation est d'environ 50 à 65 jours.

Comment les reconnaît-on ? Retour haut de page

  • Bec denticulé
  • 1 paire d'écailles préfrontales
  • 4 paires d'écailles costales
  • 1 griffe par patte

 

LES TORTUES IMBRIQUÉES

Tortue imbriquéeAppelées également tortue bonne écaille.
Famille des Chelonidae.

Elles mesurent environ 90 cm et pèsent environ 60 kg. C'est la race la plus petite des tortues. Elle se reconnaît par sa carapace en forme de coeur. Son nom lui vient de sa carapace composée de plusieurs couches d'écailles (imbriquées). 

Omnivores, elle se nourrissent d'éponges, d'oursins, de méduses, de crustacés, de mollusques, d'algues et de phanérogames (plantes). 

Elles sont protégées car c'est l'espèce de tortue la plus menacée d'extinction, très recherchée pour sa carapace exceptionnelle.

Où les trouve-t-on ? 
Tête tortue imbriquéeCarapace tortue imbriquée

Dans les eaux côtières, près des récifs, dans les baies et les lagons.

A quelle période pondent-elles ? 

La reproduction a lieu en juillet et la ponte se déroule entre septembre et février. La période d'incubation est d'environ 45 à 60 jours. 

Comment les reconnaît-on ? Retour haut de page

  • Par son bec de faucon que l'on nomme "hawksbill turtle".
  • 2 paires d'écailles préfrontales
  • 4 paires d'écailles costales
  • 2 griffes par patte
  • Carapace avec plusieurs couches d'écailles (d'où son appellation : tortue imbriquée).
      

LES TORTUES CUIR

Tortue LuthAppelées également tortue Luth.
Famille des Dermochelidae.

Elles se distinguent par les autres tortues par leur taille et leur rareté. Elles mesurent en effet près de 2 mètres et atteindre un poids de 800 kg. Elles ne possèdent pas une carapace d'écailles mais une carapace lisse semblable au cuir d'où le nom qu'on lui donne "leatherback turtle". 

Omnivores, elles se nourrissent de méduses et de calamars ainsi parfois d'algues et de végétaux. 

Non comestibles, elles sont protégées et classées parmi les espèces les plus gravement menacées d'extinction. Les braconniers la recherchent pour ses oeufs. 

Où les trouve-t-on ? 
Dans les eaux profondes (jusqu'à 1000 mètres de profondeur), en haute mer. Elle a cette particularité de s'adapter aux eaux chaudes du pacifique comme à la froideur des profondeurs.

A quelle période pondent-elles ?
La ponte a lieu entre octobre et février. La période d'incubation est de 60 à 70 joTête tortue Luthurs.Carapace tortue Luth

Comment les reconnaît-on ?

  • Par sa petite tête et sa mâchoire dont la partie supérieure est en forme de W.
  • Pattes larges, sans griffes.
  • Une carapace sans écaille mais recouverte d'une peau lisse, bleutée, de cuir.
  • 7 carènes longitudinales.Retour haut de page

 

 

ON LES AIME ALORS ON LES PROTÈGE

Préservons les tortues de la Nouvelle Calédonie
En Nouvelle Calédonie, les tortues sont préservées et protégées.
L'Aquarium des lagons accueille les tortues malades ou blessées. Si vous trouvez une tortue fragilisée, alors n'hésitez pas à faire appel à l'Aquarium de Nouméa qui s'en occupera, la soignera avant de la relâcher dans le lagon.

Ce qu'il faut savoir : 

  • Interdiction de capturer et de commercialiser les tortues marines (délibération N° 17/AT du 16 juillet 1985). 
  • Des dérogations peuvent être autorisées au titre des fêtes coutumières ou à des fins scientifiques pour la pêche (délivrées par le Président de la Province du Sud).
  • Interdiction d'importer ou exporter des tortues mortes ou vivantes, ainsi que leurs oeufs.
  • Si vous blessez accidentellement une tortue en mer, vous êtes dans l'obligation d'en faire la déclaration et vous donner les moyens nécessaires pour venir immédiatement en aide à la tortue en vous référant aux services compétents tel que l'Aquarium des lagons par exemple. 

Ses principaux prédateurs : 

La tortue est menacée par divers prédateurs mais est également menacée par l'activité humaine. 

  • L'éclairage articifiel met en danger les tortues femelles qui viennent de pondre ainsi que les nouveaux nés, les désorientant. 
  • Le braconnage : les oeufs et la chair des tortues étant recherchés.
  • Les chiens errants, les rats qui attaquent les oeufs.
  • Les captures accidentelles lors des pêches en mer.
  • Les collisions avec les bateaux de plaisance.
  • La pollution marine qui dégrade leur habitat.


On les "caresse avec les yeux"
 : 

  • Lors de vos baignades ou plongées sous-marine, vous pourriez croiser sur votre chemin une tortue. Il est formellement conseillé de ne pas chercher à s'accrocher à sa carapace ce qui pourrait la mettre en danger de mort. Vous pouvez les observer, nager à quelques mètres d'elles, mais ne cherchez pas à les toucher, respectez-les. Elles sont dans leur environnement et ne doivent pas être perturbées, encore plus lorsqu'elles sont en période de ponte. 
  • Si vous croisez une tortue sur une plage, alors éloignez-vous immédiatement. Elle a certainement un nid pas très loin. Retour haut de page

 

LES ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES DE LA NOUVELLE CALÉDONIE
TORTUES BALEINES A BOSSE DUGONS DAUPHINS RAIES MANTA OISEAUX

 

 Accès aux annuaires de A NOUMÉA WEB Pour mieux organiser votre séjour, n'hésitez pas à consulter les BONS PLANS et ÉVÉNEMENTS

 

Tags : Nouvelle calédonie - Nouméa - Îles Loyautés - Ouvéa - Lifou - Maré - Tiga - Île des Pins- Île aux Canards - Îlot maître- Île Sainte-Marie- Îlôt Amédée- Îlot Signal- Îlot Larégnère - Îlot Ténia